Domaines des vicomtes de Marignane

Châteaux et hôtels inféodés à la suzeraineté d'Alexis 'Prouvencao' Beogora, vicomte de Marignane, et d'Aurore d'Aubignan, sa vicomtesse
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Château d'AixChâteau d'Aix  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une absence trop longue

Aller en bas 
AuteurMessage
vitruvio d'agneau

avatar


MessageSujet: Une absence trop longue   Mer 6 Jan - 15:54

La route serpentait le long de l’étang, sablonneux et léchée par les vagues. Il était midi sur les terres de Marignane quand un groupe de cavaliers, une vingtaine environs arpentaient le sentier avec discrétion. Ils portaient tous sur eux les stigmates de fatigue et de bataille. Mal rasé et crasseux ils avançaient lentement sous le vent glaciale de l’hiver. A leur tête, leur seigneur et maistre montait sa belle andalouse grise, qui nerveuse ne supportant plus cette cadence trop lente tirée sur le mors. Il n’y avait plus rien du panache et de l’arrogance d'antan dans la posture du Vénitien. Il dodelinait de la tête, le regard hagard. Une barbe rousse en bataille couvrait son visage creux ravagé par les outrages d’un passé proche des plus violent. Son armure était cabossée, éraflée et fêlée par endroit. Plus d’éclat dans le tabard de soie déchiré ou dans l’écu défoncé. Il portait son bras gauche dans une écharpe de soie rouge vif, laissant dépasser le moignon d’une main. Des mouches voraces, sans respect pour les vestiges de l’homme tournaient avec délice autour du pansement rougeâtre, se nourrissant des suppures blanchâtres qui s'en écoulaient. Plus loin à travers des arbres rabougris et sans feuilles l’imposant château du Vicomte les écrasait de sa masse. Vitruvio se perdait dans ses pensées, oubliant l’odeur infecte qui l’environnait, supportant à peine la douleur de sa main déchirée quand une bourrasque de vent le fit vaciller de sa selle, tentant en vain de se rattraper au pommeau de la selle ouvragée le seigneur s’écrasa au sol dans un bruit mat et grinçant d’armure sur du sable. Inerte, le pied dans l’étrier, et la tête baignée par la vague le seigneur de Saint Victoret perdit connaissance. Les premiers hommes de la file accourir, détachant de la jument renâclant le pied qui aurait pu le tuer. Une cape miteuse fut roulée et mise sous sa nuque. Un homme prit la parole, se tournant vers un jeune homme.

Va chercher le Vicomte, nous ne pouvons plus attendre la gangrène le ronge, qu’il fasse venir ses médecin au plus vite. Il prit l’anneau familial des Agneau et lui tendit. Prend sa en gage de vérité. Hâte-toi ou tu auras sur ta conscience le trépas de ton seigneur.

Le jeune homme prit l’andalouse et partit au galop libérant toute la fougue de l’animal. Il chevaucha dans les collines, ne faisant pas attention à ses propres blessures. Arrivant à portée du château il sonna du cor trois longues notes graves, et brandit bien haut la longue bannière déchirée de Saint Victoret.
Revenir en haut Aller en bas
Prouvencao
Le Grand-Maître de l'Ordre
Le Grand-Maître de l'Ordre
avatar


MessageSujet: Re: Une absence trop longue   Mer 6 Jan - 19:58

Alexis soupira en voyant entrer l'étonnante et piteuse suite de son vassal. Ses gens étaient allés aussitôt l'aider à terminer son voyage lorsque son héraut était arrivé aussi loqueteux que son maître. Il se murait depuis quelques jours dans le silence, et cela ne l'aidait pas plus de voir son ami dans cet état. Et, sans en vouloir plus, il fit signe aussi muet à sa valetaille d'amener Vitruvio dans une suite où il serait soigné et lavé. Se retournant vers les hommes de son vassal, il les dévisagea. Visiblement ils s'étaient battus avec leur seigneur. Le Vicomte leur indiqua la cuisine où ils seraient accueilli le temps de leur séjour. Puis il partit au chevet de l'Italique qui l'inquiétait au plus haut point même s'il n'extériorisait point ses sentiments comme sa tristesse qui le murait dans le silence depuis plusieurs semaines...

_________________

Uno avulso non deficit alter
Revenir en haut Aller en bas
vitruvio d'agneau

avatar


MessageSujet: Re: Une absence trop longue   Jeu 7 Jan - 2:02

On avait fait venir de Saint Victoret un jeune maure chirurgien de métier pour soigner le seigneur de saint Victoret . Il avait drainer la plaie béante , au vin chaud pur décoller le sang et le pus . Une fois le plaie propre , la décision fut prise de couper au dessus du poignet pour éviter au Vénitien une mort certaine et douloureuse . L'affaire fut faite , le seigneur perdit beaucoup de sang mais fut tiré d'affaire . On le nourri à l'aide d'un tube de cuivre , prenant soin qu'il mange un maximum pour retrouver au plus vite des force . Ses nuit était agité de rêves qui le faisait hurler dans son sommeil . On le lavait , changeait, tel un nouveau née . Cela faisait deux semaines maintenant que le fougueux Vénitien avait était recueillit dans la place forte . Il se réveilla tard dans la soirée , des chandelle de cire d'abeille éclairé faiblement la pièce , prés de la cheminer dans un grand fauteuil , un homme a contre jour lisait un ouvrage . Vitruvio déglutie avec douleur et pris la parole .

De l'eau par pitié . Aucun réaction tant sa voie par trop de silence avait souffert . De l'eau s'il vous plaît . Il se savait pas ou il était , sa main gauche le lancer terriblement .
Revenir en haut Aller en bas
Prouvencao
Le Grand-Maître de l'Ordre
Le Grand-Maître de l'Ordre
avatar


MessageSujet: Re: Une absence trop longue   Sam 9 Jan - 23:13

Et bien seigneur, vous m'avez fait une de ses peurs!

Alexis venait de refermer son Livre des Vertus. Est-ce là une marque de respect pour Vitruvio qui avait été entre la vie et la mort, comme une foi en sa survie en priant le Très-Haut. Bref, il reposa ledit Livre sur la table de chevet pour se rapprocher de son vassal, tenant une coupe de vin.

Non non non, pas d'eau, du vin cuit bien épicé, rien de mieux pour vous faire guérir m'ont dit les chirurgiens et médecins que j'ai fait venir pour vous!

Le Vicomte le laissa boire, avant de le questionner sur sa santé ou la cause d'un tel état.

_________________

Uno avulso non deficit alter
Revenir en haut Aller en bas
vitruvio d'agneau

avatar


MessageSujet: Re: Une absence trop longue   Mer 13 Jan - 21:10

Vitruvio pris la coupe en grimaçant en sentant la mixture . Il but une gorgée avant de reposer la coupe sur la table de chevet . Vitruvio sourit


Tu oublies que je suis moi même médecin . Une grimace , la douleur de sa main disparut . De l'eau ou du vin épicé tu prendrais quoi pour te désaltérer . Il montra la coupe . Il y a bien trop de sucre pour un malade dans cette coupe . Je vais comme un homme qui a perdu la main , mais je m'en remettrais si Dieu est avec moi . Il s'assit plus confortablement dans le lit , un afflux de sang le fit chavirer un instant . Mon ami mon histoire n'est pas des plus réjouissantes , j'ai pris la mer il y a de cela quatre semaines , un gros chargement d'épices , d'ambre , d'ivoire blanc et de soie . Nous sommes partis de Marseille avec trois bateaux , tout s'est bien passé nous avons rejoins Carthage sans encombre les affaires furent bonnes . Un sourire fugace sur les lèvres . Un bon bénéfice , je suis resté une semaine là-bas pour jouir de la ville et de ses milles délices . Le rêve tourna vite au cauchemar quand nous avons repris la mer . Il but , finalement un peut du vin , non , sans grimaces . J'aurais dû me méfier et disparaître sans trop étaler ma richesse . Après une journée de navigation nous avons vu deux voiles à l'horizon . La suite tu l'imagines facilement et je te passerais les détails , plus de ducat d'or dans mes coffres et une main en moins . Sans compter que le bateau était en mauvais état , avec peu de vivre et d'eau . Et me voila donc dans ton château estropié . Et toi mon ami ?
Revenir en haut Aller en bas
Prouvencao
Le Grand-Maître de l'Ordre
Le Grand-Maître de l'Ordre
avatar


MessageSujet: Re: Une absence trop longue   Jeu 14 Jan - 1:02

Comment allez plus mal que vous, seigneur! dit maladroitement Alexis. Mais cela ne veut pas dire que je vais pour autant mieux. Cependant le Très-Haut est avec vous mon ami, vous avez survécu à la perte de cette main.

Le Vicomte de Marignane s'affala de nouveau sur le dossier de sa chaise, il était fatigué de tout. La veillée n'était rien par rapport à ce qui l'ennuyait. Le Seigneur de Vitrolles était soucieux par rapport à sa santé d'ailleurs. Il cachait à tout le monde ce qui le tourmentait, personne n'arriverait à le faire parler...

Aristote avait raison... lâcha-t-il soudain dans un soupir. Ne nous défendait-il pas de ne pas spéculer, et de seulement amasser des biens pour l'économie de la famille tout en vendant ce que nous produisions pour vivre?

_________________

Uno avulso non deficit alter
Revenir en haut Aller en bas
vitruvio d'agneau

avatar


MessageSujet: Re: Une absence trop longue   Ven 15 Jan - 2:00

Eclate de rire malgré la douleur , qu'il était bon de rire après toute ses épreuve .

Aristote , oui , il devait avoir une vie des plus triste cette homme . Que serrait la vie sans le bon vin d'Italie , sans les soie d'orient et sans la musique des royaumes Ibérique , sans une belle andalouse entre mes cuisses . Non point de vie de moine pour moi , tu me donnait trop pour me sortir de pareils âneries . Il but d'un trait le verre de vin . Dit moi plus tôt bougre de grec se qui te tracasse de la sorte après nous parlerons des funérailles de mon fils .
Revenir en haut Aller en bas
Prouvencao
Le Grand-Maître de l'Ordre
Le Grand-Maître de l'Ordre
avatar


MessageSujet: Re: Une absence trop longue   Sam 16 Jan - 13:00

Alexis sourit à son vassal mais soudain blêmit lorsqu'il lui parla de funérailles de son fils. Est-ce là une raison suffisante pour éluder la question de sa santé ? De ce fait le Vicomte ne put que l'interroger là-dessus :

Votre fils est mort mon ami ? Louis ?...

Il en resta sans voix, comme si cela lui aurait été impossible dans son idée. Comme si la mort n'avait de prise sur les enfants. Pensa-t-il alors à ses enfants, Mara et Tristan, qu'il chérissait plus que tout malgré ce qu'on pouvait lui reprocher...

_________________

Uno avulso non deficit alter
Revenir en haut Aller en bas
vitruvio d'agneau

avatar


MessageSujet: Re: Une absence trop longue   Sam 16 Jan - 14:26

Vitruvio se renferma sur lui même quelques seconde. Les deux amis se fixait sans se voir pensifs chacun, père tout les deux. Vitruvio leva son moignon. Son visage était blanc, sa barbe rousse semblait rouge à la lueur des bougies. Ses yeux creusés et cerné de noir n'exprimer que de la douleur.

J’aurais peut être du perdre le bras mais je ne pense pas qu’il aurait arrêté le coup de masse qui la emporté. Les larmes aux yeux, il tenta de sourire. Je te raconterais plus tard si tu le souhaites mais aujourd’hui je suis un peut las. Il appuya sa tête sur les oreillers de plume. Je t’écoute maintenant parle moi de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une absence trop longue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une absence trop longue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MANUSCRIT] L'art chevaleresque de l'espée longue
» RPG online gratuit trop bien :D
» Parce que c'est trop tentant
» Mon lapin est trop actif...
» trop cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaines des vicomtes de Marignane :: [RP] Viscoumtat de Marignano :: Lou Castelaras viscoumtau de Marignano-
Sauter vers: